• La Mécanique de l'ombre de Thomas Kruithof avec François Cluzet, Simon Abkarian, Alba Rohrwacher, Denis Podalydès, Sami Bouajila, Tom Adjibi

    Affiche La Mécanique de l'ombre

    Lire la suite...


  • Jamais contente de Emilie Deleuze avec Léna Magnien, Patricia Mazuy, Philippe Duquesne, Catherine Hiegel, Alex Lutz

    Affiche Jamais contente

    Lire la suite...


  • Home de Fien Troch avec Sebastian Van Dun, Lena Suijkerbuijk, Mistral Guidotti, Karlijn Sileghem, Natali Broods, Loïc Bellemans, Soufiane Chillah

    Affiche Home

    Lire la suite...


  • Dalida de Lisa Azuelos avec Sveva Alviti, Jean-Paul Rouve, Patrick Timsit, Riccardo Scamarcio, Vincent Perez, Nicolas Duvauchelle, Niels Schneider, Brenno Placido

    Affiche Dalida

    Lire la suite...


  • Les nominations pour les Magritte du cinéma 2017 ont été dévoilées aujourd'hui. Deux films sont nommés huit fois : "Les premiers les derniers" de Bouli Lanners et "Keeper" de Guillaume Senez, deux autres ont sept nominations: "Je me tue à le dire" de Xavier Seron et "Parasol" de Valéry Rosier. "L'Economie du couple" de Joachim Lafosse (1er au Top 10 des films belges et 4ème au Top 10 de 6néma) a seulement quatre nominations mais dans trois catégories importantes : Meilleur Film, Meilleur Réalisateur et Meilleur Scénario.

    Magritte du cinéma 2017

    Lire la suite...


  • La 74ème cérémonie de remise des Golden Globes a eu lieu ce dimanche à Los Angeles (USA). "La La Land" de Damien Chazelle en est sorti grand vainqueur: sept nominations, sept récompenses. "Elle" (1er du Top 10 de 6néma) de Paul Verhoeven est sacré meilleur film en langue étrangère et Isabelle Huppert, l'interprète principale, la meilleure actrice dans un rôle dramatique. Meryl Streep, nommée à trente reprises et gagnante huit fois aux Golden Globes, a reçu le Prix Cecil B.De Mille pour l'ensemble de sa carrière.

     La La Land: Ryan Gosling et Emma Stone

    Lire la suite...


  • Avant le dîner-débat attribuant le 63ème Grand Prix de l'UCC, l'association a félicité Joachim Lafosse, lauréat du Prix Cavens, ce pour la troisième fois. Le réalisateur, très heureux de ce prix, a remercié chaleureusement les critiques et plutôt que de faire un discours, a fait entendre Albert Camus lors de son discours de réception du Prix Nobel de littérature 1957. Discours prononcé il y a soixante ans et qui a une résonance dans les temps actuels.

    Carol favori et vainqueur

    Carol" de Todd Haynes, sorti dans les salles belges il y a pratiquement un an, était arrivé largement en tête de la présélection et était donc en première ligne pour remporter le Grand Prix. Ce fut le cas mais après de longs débats comme le plus souvent à l'UCC. Chacun défendant son film avec conviction.
    Voici ce que j'en disais l'année dernière et je ne retire rien à ce que j'ai écrit. En précisant tout de même que les Oscars ont eu lieu depuis et que "Carol" a obtenu six nominations mais n'a remporté aucune statuette: Le huitième long métrage de Todd  Haynes est tiré du roman éponyme, publié en 1952 et dans une version censurée, de Claire Morgan alias Patricia Highsmith. Pourquoi un pseudo pour la grande romancière ? Parce que dans la société américaine des années 50, il était plutôt mal vu de parler des relations lesbiennes. 
    C'est un chef-d'oeuvre ! "Carol" est de ces films dont la mémoire du cinéma, ainsi que la nôtre, va rester imprégnée. A quoi est-ce dû ? D'abord la reconstitution des années 50 (décors et costumes) est magnifique, la réalisation tout comme la photographie, on pense au peintre Edward Hopper, est soignée. Ensuite l'interprétation de Cate Blanchett et de Rooney Mara, toutes deux livrent une prestation à tomber par terre. L'une se nourrit de l'autre pour hausser son niveau de jeu. Cate Blanchett, en grande bourgeoise tiraillée entre l'amour et la famille, démontre qu'elle reste dans le peloton de tête des meilleures actrices. Rooney Mara, en vendeuse de grand magasin moins timide qu'il n'y paraît, révèle de belle manière son grand talent. Ce qui a de troublant, ce sont ces faux airs d'Audrey Hepburn. 
    "Carol" était en compétition au dernier Festival de Cannes et n'a obtenu que deux récompenses: la Queer Palm et le Prix d'interprétation féminine pour Rooney Mara. Incompréhensiblement, Cate Blanchett a été oubliée. Une grosse boulette du jury cannois. Nommé cinq fois aux récents Golden Globes, "Carol" est malheureusement reparti bredouille. Qu'en sera-t-il aux prochains Oscars ? Souhaitons le meilleur. 
    En attendant, je vous conseille vivement, plus que vivement ce film.

    Affiche Carol

     


  • La 7ème édition du Ramdam, le Festival du film qui dérange, débutera le samedi 14 janvier prochain et s'achèvera le mardi 24 janvier, ce sera comme d'habitude à Tournai. Plus de quarante longs métrages seront projetés et l'ouverture se fera avec l’avant-première mondiale de "Dode Hoek/Angle Mort" de Nabil Ben Yadir, son troisième film.

    Affiche Ramdam 2017

     

    Lire la suite...


  • Vincent, François, Paul et les autres de Claude Sautet avec Yves Montand, Michel Piccoli, Serge Reggiani, Gérard Depardieu, Philippe Léotard, Stéphane Audran, Marie Dubois, Ludmila Mikaël, Antonella Lualdi, Catherine Allégret, Myriam Boyer

    Affiche Vincent, François, Paul et les autres

    Lire la suite...


  • Faut pas lui dire de Solange Cicurel avec Jenifer Bartoli, Camille Chamoux, Stéphanie Crayencour, Tania Garbarski, Brigitte Fossey, Laurent Capelluto, Arié Elmaleh, Fabrizio Rongione, Charlie Dupont

    Affiche  Faut pas lui dire

     

    Lire la suite...